Parutions / Reportages / Interviews / La parole de ceux qui nous soutiennent










mardi 27 juillet 2010

Témoignage: A l'attention de Lucia et de toute son équipe ! Des images dans le miroir.... Un certain 26 juillet 2010


Bonjour Lucia,


Un grand
MERCI pour ce moment de grâce, comme je l’écrivais à Evelyne Huard de FF, ce matin, que j’ai vécu dans votre salon hier. Que de bonheurs !

Se retrouver face à un miroir est de temps en temps désagréable parce qu’il est le reflet de votre intérieur ! Et dans la recherche d’emploi, les périodes de creux sont des périodes où rien ne va : pas d’appel, pas de RV, des réponses négatives aux courriers envoyés, le moral baisse et l’on se remet en cause : pourquoi? Suis je si mauvaise? Qu’est ce qui ne va pas? Et si des jours, l’image du miroir nous renvoie du positif : active toi, change tes méthodes, alors, nous décidons de prendre les choses à bras le corps et de tenter de trouver d’autres pistes. Mais le temps passe et certains jours, le ressort n’y est plus. Je pense que le moral et le physique se rejoignent très souvent et dans ces périodes de creux, on se trouve “moche”, on ne sort plus, on ne fait plus attention à son apparence extérieure ...

Et là, un mail de Force Femmes apparaît et vous donne la grande chance de vous rencontrer. Je me suis dit : c’est une chance incroyable d’aller se “mettre en beauté” comme le résumait si joliment Christian hier. On se reprend, on s’habille et l’on se rend chez “vous”. L’insolite, le lieu déjà, au fond de cette petite cour, en toute intimité et discrétion. On se sent bien au delà des regards et des bruits de la rue, presque chez soi. Quelques personnes attablées et l’on se présente... voilà, comment a démarré ma superbe journée, hier.

Elle s’est poursuivie comme dans un rêve, chacun a pris ses marques. D’autres personnes sont arrivées, les unes se connaissant, les autres se rapprochant au fur et à mesure de la journée et le calme du début de journée s’est transformé en un vrai essaim d’abeilles. Certaines travaillant, d’autres, se faisant chouchouter. Chacun a pris son envol, les sourires, les exclamations, les émerveillements, les questions, les conseils, les discussions sur tout, les confidences et.... les fous rires à tel point que la pauvre Sylvie se demandait comment elle allait poursuivre ses manucures qui exigent tant de précision !

Que de bonheurs, Lucia dans cette simplicité, dans ce professionnalisme que vous nous avez offert avec votre sympathique équipe, dans ces échanges qui partaient dans tous les sens mais qui nous ont permis de parler, de se laisser aller sans avoir peur du jugement et surtout, de nous trouver “belles”, toutes, les unes après les autres, au fur et à mesure du travail que vous effectuiez. Ces “mains” qui nous ont redonné la sensation de “bien dans notre peau”, ce reflet de jolies images dans le miroir, ce reflet de femmes heureuses et fières de l’être !

Je suis repartie la “tête haute”, j’avais envie que les gens me voient “heureuse”. J’ai marché jusqu’à Havre Caumartin et je me disais : “oui, la vie est belle, que de belles personnes, tiens toi droite, crois- y , tout peut arriver ...”.

Merci à vous tous pour votre immense générosité et votre beauté du cœur (celle là, elle se vit et vous l’avez).

Je ne vous ai même pas souhaité de Bonnes vacances... Alors, j’y remédie aujourd’hui. Profitez en bien, vous les méritez grandement !

Je reviendrai vous voir, ne serait ce que pour échanger, avoir de vos nouvelles et découvrir votre projet de Barbès. Si vous avez besoin de bénévole : je ne sais ce que je pourrai vous apporter mais je vous dirai simplement si je peux le faire et ce sera avec grand plaisir, Lucia. N’hésitez pas.

Encore Merci à “Joséphine”....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire